CARILLON  & AUTOMATE


Le carillon

Installé sur la partie supérieure de l'hôtel de ville, un magnifique carillon de quatorze cloches d'airain rythme désormais la vie des Arquois. Celui-ci a été réalisé en Hollande par la Fonderie Royale Petit et Fritsen et peut jouer vingt-cinq mélodies : du "P'tit QuinQuin" aux "Corons" de Bachelet en passant par "la Truite" de Schubert.

 

D'une hauteur de 1 m 60, l'automate représente une figure mythique du marais : Marie GROUETTE, séduisante sorcière dont la légende raconte qu'elle attire les enfants imprudents dans sa caverne cachée sous la vase...  Il n'existe qu'une trentaine d'automates en fonctionnement en France !

Vous pouvez admirer ce magnifique ensemble à chaque heure de la journée entre 8 h et 20 h.


La légende de Marie-Grouette

Notre ville salue un être féerique qui accompagne la vie des Audomarois depuis des siècles. Une figure emblématique de notre région a prêté ses traits au personnage de l’automate : Marie GROUETTE, sorcière du marais.

La légende a traversé les siècles pour protéger nos enfants des périls qu’ils courent dans notre région riche en milieux aquatiques. De la rivière Aa, du marais et du canal de Neufossé, la sorcière audomaroise a fait son territoire de prédilection. Marie GROUETTE (ou GRAUETTE), attire les enfants qui s’approchent trop près du bord pour les entraîner, sans espoir de retour, dans sa grotte faite de vase et de roseaux.

La tradition orale a préservé la version en patois audomarois :
" Marie GROUETTE saque les éfants au fond de l’iau
aveucque sin groët qu’alle a toudis dins s’main. "

Espérons que la méchante fée, Marie GROUETTE, effraiera longtemps encore nos enfants… pour les préserver du dangereux sortilège des eaux !

Le " groët " est un croc à trois ou quatre dents recourbées avec lequel le jardinier émiette les mottes de terre.