FAVORISER LA BIODIVERSITE


Depuis 1998, les quartiers de la ville se sont vus peu à peu embellir d’aménagements paysagers particuliers avec la plantation d’arbres et d’arbustes, de massifs fleuris, la création d’espaces verts, de vergers de maraude,...

 

Avec, pour souci d’être plus respectueux de l’environnement et de l’écosystème naturel spécifique à chaque endroit, les services municipaux se sont orientés vers une démarche de gestion différenciée. Pour les y aider, une formation théorique et pratique est organisée depuis octobre 2006 à l’attention de tous les agents des espaces verts avec l’intervention régulière d’un écologue.

Les différentes actions entreprises quant au choix des plantes, à la reconstitution de milieux favorables à la biodiversité ou au mode d’entretien des espaces sont maintenant visibles dans toute la ville.  Ainsi, dans le choix des arbres et arbustes, une préférence est accordée aux essences locales, plus résistantes au climat. Dans les nouvelles résidences, des directives sont données en ce sens aux propriétaires pour l’aménagement de leurs jardins et haies privatives. De plus, on trouve cinq vergers de maraude à disposition des habitants.

Les semis fleuris envahissent peu à peu les bordures de rues et de bâtiments, les berges de canal pour réduire de manière conséquente l’utilisation de désherbants.

Des mélanges auxiliaires horticoles sont, quant à eux,  plantés dans certains endroits stratégiques pour attirer les insectes et ravageurs les mieux adaptés au milieu, par exemple aux abords de la serre municipale pour attirer les papillons ou dans les vergers de maraude pour les insectes pollenisateurs.

Un nombre croissant de vivaces est également utilisé dans les massifs, lors du fleurissement saisonnier et dans les sous-bois avec pour avantage de réduire peu à peu le nombre de plantes annuelles et par la même occasion les coûts et l’entretien, ainsi que la consommation d’eau tout en aérant la terre et en augmentant la fertilité du sol.  Des vivaces aromatiques sont, quant à elles employées, au pied des rosiers pour faire fuir les nuisibles.

Les espèces utilisées sont très nombreuses et on trouve notamment : des plantes à feuillage décoratif (Fougères, Hostas,...), aromatiques (Armoise, Mélisse, Fenouil, Rue,...), des graminées (Fétuque, Pennisetum,...) et des plantes à floraison (Aster, Echinacéa,...).